ACTUALITES ET ACTIVITES DE LA HABG
19-06-2017
LA HAUTE AUTORITE POUR LA BONNE GOUVERNANCE SENSIBILISE LE CORPS PREFECTORAL, LES ELUS ET LES DIRECTEURS REGIONAUX DU GONTOUGO ET DU BOUKANI SUR LES CONSEQUENCES DE LA CORRUPTION

Les conséquences de la corruption et les moyens à mettre en œuvre pour lutter contre ce fléau sont au centre d’une rencontre de deux jours, organisée par la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) à la préfecture de Bondoukou.

Le lundi 19 juin 2017, ce sont les membres du corps préfectoral, les élus, les directeurs régionaux de l’administration qui ont pris part, nombreux, à cette rencontre. La délégation de la HABG était conduite par M. ADOU Serge Philippe, membre du Conseil de la dite institution. Au nom du Président SEYDOU ELIMANE DIARRA, il a remercié les participants des régions du GONTOUGO et du BOUKANI, pour leur forte mobilisation, tout en situant le cadre des échanges : « Il s’agit de présenter aux autorités locales et aux populations, le dispositif actuel de lutte contre la corruption, de mettre en place un cadre de concertation et des mécanismes de surveillance et de reporting des actes de corruptions et des infractions assimilées. L’objectif final est de parvenir à la mise en place d’une coalition nationale de lutte contre ce fléau selon M. ADOU, pour qui, la promotion de la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption constituent des axes forts de la politique du gouvernement ivoirien.

Pour sa part, M. Jacques III ACHIAOU, directeur de la sensibilisation et de l’éducation à la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance, dans une présentation suivie d’échanges, a passé au peigne fin plusieurs points, dont les missions de la HABG, les mesures préventives et surtout, les conséquences de la corruption.
Cette première journée s’est achevée par la mise en place de la " Plateforme Anticor" du département de Bondoukou présidé par le préfet. Il s’agit d’un instrument de concertation devant servir de cadre d’échanges et de mécanisme de surveillance gérée par le comité local. Il pourra, outre la surveillance, faire remonter de précieuses informations qui serviront à mieux cerner le phénomène de la corruption et y trouver des solutions durables. Cette initiative est conforme aux dispositions de l’article 23, de l’ordonnance n°2013 – 660 du 20 septembre 2013, relative à la prévention et à la lutte contre la corruption et les infractions assimilées, qui précise que « de façon générale, le groupement de la société civile est appelé à surveiller le fonctionnement des institutions, en coopérant avec les autorités publiques et les entreprises, de manière à renforcer leurs capacités de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées, à travers des campagnes de sensibilisation et d’éducation, de formation et de protestation, sur les dangers que représentent ces fléaux pour la société ».

Représentant les préfets des régions du GONTOUGO et du BOUKANI, le préfet de DOROPO, M. KONAN YAPI a salué l’initiative de cette campagne de sensibilisation et invité les sous préfets et directeurs régionaux à s’en approprier. Ce mardi 20 juin ce sera autour des chefs traditionnels, des guides religieux, des responsables d’associations et Organisations Non Gouvernementales de plancher sur toutes ces questions.

Il faut rappeler que la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance a commencé cette campagne de sensibilisation dans les régions du PORO et du GBEKE. Elle entend sillonner toutes les régions du pays pour être au plus près des autorités administratives et les populations, qui constituent les meilleurs soutiens dans la prévention et la lutte contre la corruption.
Après Bondoukou, l’étape suivante est celle du DJUABLIN.


[+]  VOIR LES AUTRES ACTUALITES

ADRESSES HABG

COCODY RIVIERA IV LE GOLF
01 BP 1186 ABIDJAN 01
TEL : (+225) 22 47 95 00
FAX : (+225) 22 47 82 64
Email: info@habg.ci
.

DECLARATION DE PATRIMOINE